Please reload

Posts Récents

Comprendre ses influences

July 16, 2017

1/2
Please reload

Posts à l'affiche

Trouver la source inépuisable de l'inspiration.

July 16, 2017

Je ne sais pas pour vous, mais il m'est souvent arrivé de ne plus avoir d'inspiration. L'angoisse de la page blanche transposée à la photo. Pour combattre cet état d'esprit, il y a plusieurs méthodes. On peut noter ses idées dans un petit carnet, genre carnet de croquis. Mais est-on assuré de l'avoir sur soi quand on a une bonne idée ? On peut aussi l'égarer, j'ai pas mal de petits carnets qui traînent un eu partout et que je ne retrouve jamais à temps.

Mais tout cela n'est que de la méthode.  La question est: comment renouveler son inspiration, comment susciter la créativité photographique ? Peu importe qu'on soit photographe de rue, de sport, de paysage, portraitiste ou plasticien, la question se pose tôt ou tard. 

Il y a bien sûr les magazines photo, les sites web, les livres photo.  Mais pour moi la voie royale reste l'exposition. On y voit les oeuvres en taille réelle, on y perçoit le travail de mise en valeur, l'encadrement, l'éclairage, la disposition respective des images. 

J'ai gardé un souvenir très net de l'exposition de Patrick Demarchelier au Petit Palais, certains membres de BleuVertRouge doivent également s'en souvenir.  Il travail de présentation colossal vu le nombre d'images accrochées. Et un lieu magnifique.  Tout ça  fait forte impression et contribue à stimuler la créativité.

Autre souvenir marquant: l'exposition de Joel Peter Witkin à la Bibliothèque Nationale, Salle Richelieu.  Des images très dérangeantes mais jamais violente, des tirages noir et blanc extraordinaires, un lieu chargé d'histoire et la mise en perspective des photos de Witkin avec des toiles anciennes traitant des mêmes sujet mythologiques.  J'ai rarement pris une telle claque mais il faut dire que je suis fan de Witkin.

Pourtant, c'est souvent dans les expositions de peinture que je trouve la stimulation intellectuelle la plus féconde. Il y a comme une distanciation par rapport au réel qui permet à l'esprit de vagabonder plus facilement que devant la froide représentation du réel.

Ainsi, l'exposition "L'ange du bizarre" à Orsay il y a quelques années m'a permis de découvrir des artistes dont je n'avais jamais entendu parler, beaucoup de précurseurs du mouvement gothique ayant vécu au  19ème siècle.

Bref, peu importe ce qui peut booster votre créativité: aller vous rincer l'oeil 'je trouve le terme tout à fait adapté) avant les oeuvres photographiques, graphiques, picturales, sculpturales  de ceux qui ont acquis la notoriété ou qui faute de reconnaissance osent montrer et exposer le fruit demeure imagination ou tout simplement de leur regard, toujours particulier.  Le moment des vacances est propice, il y a plein d'expositions, de spectacles de lieux à visiter.

Et engrangez ! Engrangez ! Il en restera forcément quelque chose. 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
  • Facebook Social Icon
  • Instagram Social Icon
0